Article

3 façons dont les start-ups de santé améliorent l’expérience des patients

Aujourd’hui, les financements par capital-risque dans le secteur de la medtech atteignent des niveaux record. Poursuivez votre lecture pour découvrir comment les leaders du secteur réinventent l’expérience du parcours de soin, de l’utilisation des applications aux consultations médicales.

Par Sarah Olson, Rédaction Zendesk, @seolson5

Publié 2 février 2022
Dernière mise à jour 2 février 2022

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin d’une technologie de soins pratique et accessible.
Suite à la pandémie de COVID-19, les start-ups de la santé se retroussent les manches (et lancent d’énormes levées de fonds) dans le monde entier pour réinventer le secteur de la santé.
Voici quelques exemples de medtech qui ont fait la une des journaux récemment :

Nous avons franchi une étape charnière en matière de santé numérique et les patients devraient être les premiers à bénéficier de ce changement, que ce soit par la simplification du processus de prise de rendez-vous ou grâce à la multiplication des prestataires de soins à distance.
Poursuivez votre lecture pour découvrir comment les start-ups de la medtech améliorent l’expérience des patients.

  1. Aider les patients à gérer leurs soins et à trouver des prestataires

    Le processus de prise de rendez-vous médicaux et de gestion des soins est souvent fastidieux, et la pandémie n’a rien arrangé.
    De nouveaux outils permettent de simplifier la gestion des soins et, dans certains cas, de faire évoluer la façon dont les médecins et les patients communiquent.

    Collective Health est une entreprise de medtech qui fournit aux employeurs un système de gestion des frais de santé intégré.
    Grâce au portail de Collective Health, les patients peuvent rechercher les prestataires dont les frais de santé sont pris en charge par la sécurité sociale et, s’ils ont des questions au sujet du remboursement, ils peuvent entamer une discussion avec un agent d’assistance via le chat en direct.
    Une fois la conversation terminée, l’agent peut envoyer un e-mail sécurisé au client, confirmant ce dont ils ont discuté.

    Bureau avec écran d’ordinateur portable et téléphone affichant l’interface utilisateur de Collective Health sur ordinateur de bureau et mobile
Image reproduite avec l’autorisation de Collective Health

    Un service client qui permet aux utilisateurs de passer facilement d’un canal à l’autre tout en conservant les informations pertinentes clés est un service client omnicanal.
    Ses atouts ? Il offre une meilleure maîtrise et une plus grande flexibilité aux patients, ce qui facilite grandement le processus de recherche de soins.

    Tytocare, une autre start-up d’e-santé qui a créé un appareil de surveillance à domicile permettant aux médecins de surveiller le cœur, les poumons, l’abdomen, la température et le rythme cardiaque d’un patient.
    Cette solution prometteuse s’est avérée particulièrement utile pour les patients qui voulaient éviter de se rendre chez le médecin en pleine pandémie.

  2. Améliorer l’accès aux outils et services de santé mentale

    Depuis le début de la pandémie, de plus en plus d’individus souffrent de problèmes de santé mentale.
    Les applications comme Calm, qui propose des méditations guidées, des histoires d’aide à l’endormissement et des conseils de santé mentale, constituent une ressource précieuse pour les personnes qui ne pourraient pas avoir accès à ces soins autrement, ou même de quoi se les offrir.

    Pour les personnes en quête de conseils, les start-ups de la medtech permettent également de mettre en relation les patients et les professionnels de santé via des applications, ou dans certains cas, grâce à la thérapie par SMS.

    Mindler, une entreprise suédoise qui met virtuellement en relation les patients et les professionnels de santé mentale, en est un parfait exemple.

    « C’est ce que je dis à mon équipe… le patient est dans un état vulnérable. Il faut essayer de l’aider et de le satisfaire dès la première interaction. »
    Magnus Peterson, directeur d’exploitation chez Mindler

    Lorsque nous nous sommes entretenus avec le directeur d’exploitation de Mindler, Magnus Peterson, dans le cadre du podcast Sit Down Startup, il a expliqué un élément intéressant concernant l’aide à apporter aux patients pouvant souffrir de problèmes de santé mentale.
    « C’est ce que je dis à mon équipe… le patient est dans un état vulnérable. Il faut essayer de l’aider et de le satisfaire dès la première interaction. »

    La résolution au premier contact, qui consiste à résoudre le problème d’un client du premier coup, est une stratégie de service client utile dans tous les cas, et particulièrement quand vos clients se trouvent dans une situation difficile.

    Parfois, les problèmes de santé mentale rendent la réflexion difficile.
    Les troubles des fonctions exécutives sont un symptôme courant qui altère le comportement quotidien des personnes atteintes.
    Par exemple, échanger sans arrêt des e-mails avec un agent du service client peut être mentalement éprouvant pour un utilisateur et ajouter à sa détresse.

    Dans ce contexte, offrir à vos clients une assistance rapide et fiable n’est pas seulement une question de rentabilité : c'est surtout la bonne chose à faire.

  3. Relier les points de données pour une meilleure prévention contre la COVID-19

    Il n’est pas étonnant que le secteur de la medtech soit en plein essor avec la pandémie de COVID-19.
    Des start-ups émergent de toutes parts à l’échelle mondiale pour nous aider à faire face à la pandémie et elles joueront un rôle important dans la façon dont nos sociétés choisissent d’évoluer pour prévenir de futures épidémies.
    Par exemple, l’entreprise Biobot Analytics analyse les eaux usées pour mieux comprendre les problèmes de santé publique comme la crise des opioïdes.
    Quand la pandémie de COVID-19 a touché les États-Unis en 2020, la société a commencé à effectuer des tests sur les eaux usées pour détecter le virus.
    Les analyses et les rapports de Biobot sont un facteur concurrentiel clé, car ils fournissent une information essentielle : l’estimation du nombre de nouveaux cas par jour au sein d’une communauté donnée.
    Ce genre d’informations génère également de nombreuses questions de la part des clients.

    « Offrir une expérience client d’exception était une priorité pour nos fondateurs, ​​en partie parce que c’est ce qui manque à la plupart des autres laboratoires qui ont des capacités scientifiques similaires aux nôtres. »
    Phil Kowalski, directeur de la réussite client chez Biobot Analytics

    Au cours d’un entretien, Phil Kowalski, directeur de la réussite client chez Biobot Analytics, a expliqué que la communication avec les clients et la précision des informations qu’ils fournissent représentent leur principal atout concurrentiel.
    « Offrir une expérience client d’exception était une priorité pour nos fondateurs, ​​en partie parce que c’est ce qui manque à la plupart des autres laboratoires qui ont des capacités scientifiques similaires aux nôtres », explique Kowalski. En parallèle, des start-ups d’e-santé telles que Zocdoc et Luma Health ont été particulièrement présentes pour la distribution des vaccins et la sensibilisation de la population à la vaccination, en aidant les patients à obtenir des rendez-vous tout en respectant les normes de confidentialité HIPAA.

Les secteurs de la santé et des technologies doivent travailler de pair

Avec une pandémie toujours en cours, la santé constitue une priorité pour beaucoup. En témoigne l’afflux de financements en faveur des start-ups du secteur.
Les investisseurs et les start-ups y voient une opportunité de transformer le monde de la santé et de sauver des vies.
Nous sommes fiers d’être les partenaires de centaines de start-ups dans le secteur de la santé et nous parrainons le concours annuel des medtech MassChallenge qui met en relation des payeurs, des fournisseurs, des sociétés pharmaceutiques, des agences gouvernementales et autres, avec des entreprises émergentes dans le domaine de la santé numérique.
Grâce au programme Zendesk pour les start-ups, les start-ups éligibles peuvent bénéficier gratuitement du service client et du logiciel de vente de Zendesk pendant six mois. Elle peuvent également avoir accès à notre communauté croissante de fondateurs de start-ups et de leaders de la CX, pour profiter de conseils d’experts et d’opportunités de réseautage.
Besoin d’assistance en matière d’expérience client ? Vérifiez si vous êtes éligible au programme Zendesk pour les start-ups.

Zendesk pour les start-ups

Vous êtes une start-up qui cherche à améliorer son expérience client (CX) ? Les start-ups éligibles peuvent utiliser le service client et les outils de vente de Zendesk, gratuitement et pendant six mois.

Zendesk pour les start-ups

Vous êtes une start-up qui cherche à améliorer son expérience client (CX) ? Les start-ups éligibles peuvent utiliser le service client et les outils de vente de Zendesk, gratuitement et pendant six mois.

En savoir plus