Article | 5 min read

6 conseils pour aider les chefs d’entreprise à combattre le stress

Naomi Humber, responsable du bien-être mental chez Bupa UK, nous explique que la difficulté des chefs d’entreprises à faire part de leur stress peut avoir des conséquences sur leur santé et leur entreprise, et nous offre des conseils éclairés sur la manière de s’en sortir.

Par Lilia Krauser, Rédactrice interne

Dernière mise à jour 23 février 2024

C’est quand les employés sont au meilleur de leur forme que les petites entreprises s’épanouissent le mieux. Ces dernières doivent être conscientes qu’elles sont en mesure de proposer les meilleures conditions de travail à leurs employés. Le climat économique actuel fait pourtant que les entreprises doivent fournir plus d’efforts qu’à l’habitude pour assurer le bien-être de leurs collaborateurs, tout en ménageant leurs résultats.

En effet, la Bank of England nous a averti fin novembre que non seulement le Royaume-Uni était en récession, mais aussi que cette récession serait sans doute la plus longue que nous ayons connue. Dans le même temps, les prévisions indiquent que l’Europe se dirige elle aussi vers une récession. Et même si le mois de novembre a vu la première baisse de l’inflation en Europe depuis 17 mois, les prix restent élevés.

Il n’est donc pas étonnant que 96 % des dirigeants de PME déclarent souffrir de stress. Pire encore, ils expliquent qu’ils ne savent pas comment gérer ce stress et qu’ils le gardent souvent pour eux.

Le stress peut avoir des conséquences terribles, être source de mal-être, miner des relations et même être à l’origine de troubles mentaux. Mais le stress agit aussi comme un poison pour les performances des équipes. Une récente étude menée au Royaume-Uni montre que les entreprises perdent 17 millions de journées de travail par an en raison d’absences liées au stress.

Pourtant, il y a des raisons d’espérer. Les dirigeants de PME peuvent prendre certaines mesures pour réduire leur niveau de stress, celui de leurs employés, et celui de l’environnement de travail en général. Le premier pas consiste à comprendre quel est l’impact du stress et comment il affecte chaque personne dans votre équipe.

Notre réaction au stress est très personnelle. Chacun d’entre nous a un seuil de tolérance au-delà duquel le stress n’est plus gérable. Il est important en tant que responsable d’équipe de savoir reconnaître les signes de stress.

Vous remarquez par exemple que vous ou quelqu’un d’autre devient impatient ou irritable. Les personnes soumises au stress peuvent se sentir dépassées et éprouver des difficultés à faire face à leurs tâches ou à certains problèmes pour lesquels elles n’auraient habituellement aucune difficulté. Elles montrent peut-être des signes de nervosité et une incapacité à se concentrer sur la tâche en cours.

Et bien que chacun d’entre nous ait un niveau différent de tolérance au stress, cette limite n’est pas fixe. Un travail sur la résilience peut aider à relever le seuil de stress acceptable, en revenant sur certaines expériences stressantes et sur la manière dont vous y avez fait face. En analysant votre réaction, vous pouvez faire remonter votre seuil de stress en adaptant votre mode de vie et en modifiant vos comportements.

Agissez

Lorsque des symptômes de stress commencent à faire régulièrement leur apparition au travail ou si les conditions semblent indiquer que le stress peut devenir problématique, voici ce que vous pouvez faire :

  • Organisez le travail pour qu’il soit plus gérable.

    Définissez des objectifs réalistes pour vous comme pour les autres. Décomposez les tâches et voyez chaque étape terminée comme une réussite. Créez des listes de tâches pour garder les cap sur les priorités. Favorisez l’équilibre entre travail et vie de famille de chacun.

  • Restez réaliste

    Faites part à votre équipe du bon comme du mauvais, pour leur rappeler que vous êtes humain vous aussi, tout comme eux. Montrez-leur que vous appréciez le travail qu’ils font et faites preuve de considération. Encouragez tous les autres à faire de même.

  • Préservez votre santé

    Essayez de manger de façon équilibrée et saine et faites un peu d’exercice, ne serait-ce que pour prendre le temps de marcher un peu. Essayez de faire en sorte que tout le monde puisse faire de même. Évitez de prendre trop de médicaments, de consommer trop d’alcool ou de trop manger en réaction au stress.

  • Pleine conscience

    Pour certaines personnes, les techniques de relaxation peuvent aider à faire face au stress. Par exemple avec des exercices de pleine conscience, de méditation, de yoga ou simplement des exercices de respiration. Essayez ces exercices et faites en sorte que les autres puissent eux aussi tester ces solutions.

  • Trouvez votre équilibre

    Prenez le temps de faire ce que vous aimez. Le fait de se détendre est un bon moyen de retrouver de l’énergie. Bloquez un moment dans votre agenda pour faire une pause et essayez de vous y tenir. Si vos employés vous voient le faire, ils suivront votre exemple.

  • Sachez où trouver de l’aide

    Repérez les services qui vous aideront si vous avez besoin de décompresser. Les programme d’aide aux employés, les assurances santé des petites entreprises, la médecine du travail, les Samaritans et Mind peuvent être d’une grande aide si vous ne vous en sortez plus.

Comment éviter les habitudes toxiques au travail

Rex Fan, conseiller principal en matière de comportement chez Bupa UK, nous indique les habitudes digitales nocives à éviter au travail afin de promouvoir un équilibre harmonieux entre vie privée et vie professionnelle, et pour un meilleur bien-être mental.

Comment éviter les habitudes toxiques au travail

Rex Fan, conseiller principal en matière de comportement chez Bupa UK, nous indique les habitudes digitales nocives à éviter au travail afin de promouvoir un équilibre harmonieux entre vie privée et vie professionnelle, et pour un meilleur bien-être mental.

Lire