7 exemples d’argumentaires de vente efficaces et des modèles pour rédiger le vôtre

Comment rédiger un argumentaire de vente (pour les débutants) : Exemples et d’argumentaires de vente pour 2021 et par la suite.

Par Josh Bean, Directeur, marketing

Dernière mise à jour 23 janvier 2024

Apprenez à rédiger un argumentaire de vente convaincant quel que soit le format, avec ces exemples et modèles d’experts. Un argumentaire de vente (ou pitch commercial) désigne habituellement « un discours ou une façon de parler qui vise à vous persuader d’acheter quelque chose ». Mais voilà : les gens n’aiment pas qu’on leur vende des choses. Nos cerveaux résistent aux messages de vente. Un argumentaire de vente ne devrait donc pas chercher à persuader un prospect d'acheter un produit ou service. Il devrait servir à persuader le prospect de passer à l’étape suivante du processus de vente.

Exemples d’argumentaires de vente

  1. L’argumentaire en deux phrases d’Adam Goldstein
  2. L’argumentaire éclair de G2Crowd
  3. L’argumentaire téléphonique de Mark Cuban
  4. L’argumentaire par e-mail de Ryan Robinson
  5. L’argumentaire sur réseaux sociaux de FollowUp
  6. La présentation commerciale de Scrub Daddy
  7. L’argumentaire de suivi de MailBox Validator

Qu’est-ce qu’un argumentaire de vente ?

Un argumentaire de vente est un message ou un script conçu pour amener votre public à agir d’une certaine manière, notamment lors d’un rendez-vous ou d’une démonstration. Il peut être formel ou informel, verbal ou écrit. C’est ce qui donne le ton à toute la relation client. Pour être bon, un argumentaire de vente doit être concis et apporter de la valeur ajoutée au destinataire. Vous pouvez l’utiliser pour engager la conversation, mais pas pour vendre. Il existe de nombreux types d’argumentaires de vente :

  • L’argumentaire de vente en ligne
  • L'argumentaire éclair
  • L’argumentaire de vente téléphonique
  • L’argumentaire de vente par e-mail
  • L’argumentaire de vente sur les réseaux sociaux
  • La présentation commerciale
  • L’argumentaire de suivi

Vous pouvez utiliser plusieurs types d’argumentaires de vente pour le même prospect. Vous pouvez, par exemple, présenter un argumentaire éclair lors d’une conférence, puis envoyer un argumentaire par e-mail à un prospect et enfin faire une présentation commerciale détaillée.

7 bons exemples d'argumentaires de vente

Voici sept exemples d’argumentaires de vente remarquables pour vous aider à élaborer le vôtre. Ces exemples traitent de nombreux types d’argumentaires, mais les conseils qu’ils offrent peuvent s’appliquer à n’importe quel prospect.

Exemple d’argumentaire n° 1 : L’argumentaire en deux phrases d’Adam Goldstein

Pouvez-vous résumer votre offre en une ou deux phrases ? Adam Goldstein, lui, y arrive très bien. PDG et cofondateur du site de voyages Hipmunk, Goldstein avait du mal à obtenir un financement pour sa start-up. Il a contacté le PDG de United Airlines pour lui faire un argumentaire en deux phrases : Comment commencer un argumentaire de vente Le PDG de United Airlines a répondu lui-même à Adam Goldstein en 15 minutes.  Hipmunk a ensuite obtenu plus de 55 millions de dollars d'investissement. Leçon: Il faut avoir sous la main une phrase simple lorsqu’une brève opportunité se présente à vous (comme une rencontre fortuite dans une file d’attente à l’aéroport ou un e-mail de longue date). Faites-en votre synopsys. Dans le milieu du cinéma, un synopsis désigne la courte explication d’un film en une ou deux phrases. Votre synopsis doit répondre aux questions suivantes en une seule phrase :

  1. De quoi parle votre présentation ?
  2. Que fait votre start-up ou à quoi sert votre produit ?
  3. Quelle est votre idée centrale ?

Voici, à titre d’exemple, le synopsis de Google : « Google organise les informations du monde et les rend universellement accessibles ». C’est court, facile à retenir, et cela explique clairement ce que fait Google et son utilité. Essayez de rédiger un synopsis de moins de 140 caractères pour aider votre public à comprendre immédiatement de quoi il retourne et savoir s’il souhaite en savoir davantage.

Essayez gratuitement

Exemple d’argumentaire n° 2 : L’argumentaire éclair de G2Crowd

G2Crowd est une plateforme permettant aux utilisateurs de logiciels de partager directement leur avis sur un produit.  Voici l’argumentaire éclair de l’entreprise :

« G2Crowd est une plateforme qui permet aux vrais utilisateurs de dire ce qu’ils pensent d’un logiciel, et non pas aux analystes ou autres personnes qui ne l’utilisent pas », commence le pitch. « Ainsi, vous pouvez connaître directement l'avis de l'utilisateur et échanger avec des personnes qui utilisent réellement le produit. » En moins de 20 secondes, l’argumentaire souligne tous les points forts de la plateforme G2, tout en expliquant le problème qu’elle résout pour les utilisateurs. Leçons : Plus c’est court, mieux c’est. La concision vous oblige à expliquer votre produit ou votre service en des termes simples. Un prospect retiendra beaucoup plus facilement un pitch court qui éveille rapidement son intérêt plutôt qu’un argumentaire décousu qui répertorie toutes les caractéristiques du produit. Notez que l'argumentaire de G2Crowd met également l’accent sur un problème important pour les utilisateurs de logiciels. Créez un argumentaire éclair que vous pouvez présenter en 20 à 30 secondes. Votre argumentaire doit répondre aux questions suivantes : À quoi sert votre produit ou service ? Qu’est-ce qui distingue votre produit ou service ? Quels sont les objectifs de votre produit ou service ? Écrivez ce que vous voulez dire. Évitez le jargon et soyez précis.  Par exemple, si votre produit ou service « résout le problème du papier pour les agents d’assurance », vous pouvez dire : « Notre plateforme de signature électronique réduit la quantité de papier que les agents d’assurance doivent utiliser ».

Exemple d'argumentaire n° 3 : L’argumentaire de vente téléphonique de Mark Cuban

Au début des années 2000, l’investisseur et homme d'affaires milliardaire Mark Cuban devient le nouveau propriétaire des Dallas Mavericks.
L’équipe peinait à gagner des matchs, ce qui a entraîné une baisse des ventes.
Pour relancer la vente de billets, Mark Cuban et son équipe commerciale ont pris les devants en téléphonant à tous les anciens abonnés.
« Bonjour, je suis Mark Cuban, le nouveau propriétaire des Dallas Mavericks », disait Mark Cuban.
« Je sais que vous avez déjà assisté à un match dans le passé. Je voulais juste vous dire que nous serions ravis de vous compter de nouveau parmi nous. » Au début de ces conversations, Cuban se heurtait souvent à des objections, souligant à quel point l'équipe était mauvaise, par exemple.
En réponse, il en appelait aux souvenirs d’enfance de ces anciens abonnés, lorsque seule l’expérience d’aller au match comptait et que peu importait qu’une équipe gagne ou perde.
Ce qui importait, c’était le match lui-même. Le stade. Le pop-corn, les encouragements et le temps passé avec maman ou papa, l’oncle, la tante ou le voisin.
C’était une expérience unique, qui ne coûtait que 8 dollars par billet et était bien plus précieuse que d’aller au cinéma ou au McDonald’s.
Cette approche a fonctionné, et la vente de billets a commencé à grimper.
Cuban a acheté les Mavericks pour 280 millions de dollars. Aujourd'hui, l'équipe vaut près de 2,4 milliards de dollars. Leçon: Pendant votre pitch téléphonique, mettez en avant les avantages, et non pas les fonctionnalités de votre produit ou service.
Mark Cuban n’a parlé ni de la qualité des sièges, ni du talent des joueurs de l’équipe, ni du goût délicieux du pop-corn. Au lieu de cela, il a mis en avant une expérience familiale unique, quelque chose que lui et son équipe savaient que les anciens abonnés appréciaient.
Écrivez un script pour votre argumentaire téléphonique. Citez les avantages précis dont bénéficiera votre interlocuteur grâce à votre produit ou service.
Si vous êtes une entreprise B2B qui vend des formations à la vente, au lieu d'énumérer tous les cours que vous proposez, vexpliquez plutôt comment votre formation aide les agents à devenir plus confiants face aux appels spontanés et aux e-mails. Évitez aussi de vanter tous les aspects de votre produit.
Mark Cuban admettait qu’il ne savait pas si l’équipe jouerait bien ou non.
Les gens ont plus de chances de vous faire confiance si vous êtes honnête.
En réalité, lorsque les gens regardent les notes de produits, ils sont plus attirés par une note de 4,5 que par un 5. N’hésitez pas à signaler les difficultés auxquelles votre produit ou service doit faire face, mais faites en sorte d'expliquer en quoi voous vous distinguez de la concurrence.

Exemple d’argumentaire n° 4 : L’argumentaire par e-mail de Ryan Robinson

Le consultant en marketing de contenu Ryan Robinson contacte souvent les entreprises pour leur proposer ses services. Mais avant de faire son pitch, il trouve quelque chose d’intéressant à partager avec son destinataire, par exemple sur Twitter. Puis il mentionne ce partage à son destinataire dans son argumentaire.  L’e-mail ci-dessous a rapporté à Ryan Robinson une provision de 10 000 $/m : modèles d’argumentaires de vente Leçon : Vos e-mails doivent apporter d’emblée une valeur ajoutée, explique Ryan Robinson. Ce n’est qu'au troisième paragraphe qu’il commence à parler de lui-même et de ses services. Il élargit ensuite la conversation et donne plus de détails. Oren Klaff, auteur de Pitch Anything : An Innovative Method for Presenting, Persuading, and Winning the Deal, partage cette idée : « Votre message doit répondre à deux objectifs. D’une part, il ne doit éveiller aucune crainte. D’autre part, il doit être perçu comme quelque chose de positif, d’inattendu et d’extraordinaire : une bonne surprise. Un argumentaire par e-mail doit se démarquer du brouhaha qui inonde la boîte de réception de votre prospect. Pour cela, vous pouvez lui envoyer un guide ou une ressource qui résout un problème concret auquel il doit régulièrement faire face. Par exemple, si vous voyez sur le site web de votre prospect qu’il est en train de recruter une équipe de vente virtuelle, en tant qu’entreprise de ressources humaines, vous pouvez lui envoyer un e-book sur l’intégration des employés à distance avant de lui demander un bref entretien.

Exemple d’argumentaire n° 5 : L’argumentaire sur réseaux sociaux de FollowUp

FollowUp raconte comment une collaboratrice, Dipti Parmar, a présenté aux experts et aux influenceurs son guide sur le marketing de contenu pour le SaaS. Avant de faire son pitch, elle a consulté les profils de ses interlocuteurs sur Twitter et LinkedIn pour personnaliser son message. Prenons l’exemple de la biographie d’une responsable de marketing de contenu qu’elle a consultée : exemples d’argumentaires de vente Karen Guglielmo doit gérer son temps et ses projets efficacement, indique son profil LinkedIn : « Qu’il s'agisse de problèmes sur le lieu de travail ou de complications à la maison, ma passion c’est est de simplifier ce qui est complexe. » Dipti Parmar a intégré cette information dans l’argumentaire qu’elle a envoyé à Karen Guglielmo : comment commencer un argumentaire de vente Parmar a personnalisé son e-mail en ajoutant un guide sur le marketing de contenu pour le SaaS, qui comporte des conseils et idées pour aider à Karen Guglielmo à assurer ses responsabilités. Leçon: Personnalisez votre argumentaire en consultant les comptes LinkedIn ou Twitter de votre prospect. Prenez 10 à 20 minutes pour trouver des informations utiles à son sujet. Vous pouvez ensuite contacter la personne via des outils de messagerie sociale, comme InMail. Commencez par un point de discussion identifié sur les réseaux sociaux puis montrez comment votre offre répond aux besoins du prospect. Assurez-vous d’envoyer plusieurs messages de ce type pour gagner la confiance de votre interlocuteur avant de lui demander un rendez-vous.

Exemple d’argumentaire n° 6 : La présentation commerciale de Scrub Daddy

La présentation commerciale est généralement plus approfondie que les autres types d’argumentaires mentionnés jusqu’ici. La présentation d’Aaron Krause sur la saison 4 de Shark Tank mérite particulièrement d’être visionnée.

L’éponge souriante a reçu 200 000 dollars de l'investisseur Shark Lori Greiner pour une participation de 20 % et a réalisé plus de 50 millions de dollars de ventes. Leçon: Accompagnez votre présentation d'images accrocheuses. Dans l’exemple ci-dessus, la force d'Aaron Krause est non seulement de montrer clairement le logo « Scrub Daddy » dans la vidéo, mais d’y intégrer une démo de Scrub Daddy en action. Krause montre aux Sharks comment le produit résout un problème domestique courant. Cette approche met en pratique l’adage « prêcher par l’exemple ». L’ajout de continu visuel comme ces diaporamas dans votre présentation vous permet aussi de raconter plus facilement l’histoire de votre produit ou service. Vous pouvez même ajouter des tableaux, des graphiques ou des diagrammes pour éveiller encore plus l’intérêt de votre prospect.

Découvrez nos 13 conseils pour une excellente présentation commerciale, digne de Shark Tank.

Exemple d’argumentaire n° 7 : L’argumentaire de suivi de MailBox Validator

Un argumentaire de suivi peut être un appel téléphonique, un e-mail ou même un message sur les réseaux sociaux. L’argumentaire de suivi de Mailbox Validator a été envoyé après une rencontre avec le prospect lors d'un événement : exemples d’argumentaires de vente L’e-mail indique où les deux interlocuteurs se sont rencontrés et fait référence à leur conversation. Ce n’est que dans le troisième paragraphe que l’expéditeur, Janet, mentionne le problème de Jim et comment elle peut l’aider. Elle demande ensuite un rendez-vous. Leçon: N’oubliez pas que le but de l’argumentaire est d’amener le prospect à l’étape suivante, c’est-à-dire à une autre conversation. Apprenez à rédiger un argumentaire de vente convaincant quel que soit le format, avec ces exemples et modèles d’experts. Janet précise à quel moment ils peuvent se rencontrer et met la balle dans le camp de son interlocuteur. Si vous avez déjà établi une relation de confiance avec votre destinataire, vous pouvez indiquer des jours et horaires de rendez-vous précis dans vos e-mails de suivi. Il ne suffit pas de dire « Et si nous organisions un rendez-vous ? ». Invitez le destinataire à agir.

Comment rédiger un argumentaire de vente ?

Le modèle suivant fonctionne pour tous les types d’argumentaires, quelle que soit la situation du client :

  1. Problème

    Commencez par aborder le problème auquel votre public doit faire face. Appuyez vos affirmations avec des données et des statistiques, telles que « Insurtech a connu une croissance de 45 % au cours des cinq dernières années, ce qui a eu un impact indéniable sur la façon dont les petites compagnies d’assurance mènent leurs activités ».

  2. Solution

    Décrivez les mesures qui doivent être prises pour relever le défi.

  3. Proposition de valeur

    Quels avantages le prospect peut-il tirer de votre produit ou service ? Parlez des atouts, pas seulement des fonctionnalités.

  4. Faits et données

    Incorporez des preuves sociales, des témoignages et des chiffres réels sur la façon dont votre produit ou service a aidé des entreprises du même type.

  5. Question engageante/CTA

    Engagez la conversation en posant une question. Puis invitez le public à passer à l’étape suivante avec un appel à l’action clair, tel que « Faites-moi savoir si cela vous intéresse pour que nous organisions une conversation téléphonique cette semaine ».

Ne suivez pas ces puces à la lettre : utilisez-les comme point de départ pour construire l’histoire que vous allez raconter à votre prospect. L’objectif de ce modèle est de vous aider à faire de votre argumentaire un récit à la fois naturel et convaincant.

Étapes pour élaborer un bon argumentaire de vente

Nos cerveaux sont réticents à la vente, mais ils sont très réceptifs aux histoires. Que vous échangiez avec vos prospects en personne, par e-mail ou par téléphone, ancrez votre discours dans un récit intéressant pour maintenir l’intérêt des clients potentiels.

1. Prenez contact au bon moment et avec la bonne personne

La réussite d’un argumentaire de vente est une question de timing, selon Courtney Gupta, passionnée de l’expérience client et ancienne responsable de compte PME chez Zendesk. « Le succès d’un argumentaire de vente, même remarquable, dépend en grande partie du timing », explique-elle. « Il arrive qu’un prospect, bien que désireux d'en savoir plus, ne cherche pas à changer de fournisseur ou qu’il soit déjà engagé ailleurs. S’il vous propose un autre moment pour les contacter, prenez-en note.

« Le succès d’un argumentaire de vente, même remarquable, dépend en grande partie du timing. »

Courtney Gupta souligne également qu’il est essentiel d'entrer en contact avec la bonne personne.  « Certains commerciaux commencent par s’adresser aux cadres inférieurs, par exemple, car l’accès leur semble plus facile, mais ces derniers n’ont pas toujours de pouvoir décisionnel. Vous devez cibler la personne qui va signer la vente (généralement le Vice-président ou le PDG). »

2. Votre prospect doit être le héros de votre histoire de vente

Pour créer un argumentaire de vente efficace, il faut raconter une histoire. Le héros de cette histoire, c’est le prospect : il a un problème à résoudre. Votre produit est ce qui l’aidera à y parvenir. Votre travail en tant que commercial consiste donc à faire le lien entre votre produit et l’heureux dénouement de l’histoire. Utilisez votre proposition de valeur, vos témoignages et vos données pour appuyer votre récit. Faites preuve de créativité : Troops, une plateforme de communication de chiffre d’affaires, a créé des cartes physiques pour faciliter le storytelling dans le domaine de la vente et aider les commerciaux à trouver rapidement la bonne histoire. Certaines entreprises rédigent, quant à elles, des profils de personnages types pour familiariser les commerciaux aux différentes histoires. Quels que soient le format ou les informations utilisés, assurez-vous que votre argumentaire est axé sur le résultat. « Avant de faire votre pitch, identifiez quel profit votre interlocuteur tirera de la transaction », poursuit Caren Gupta. « Si votre prospect sera amené à être promu suite à celle-ci, découvrez comment vous pouvez l’aider à y parvenir ou à préparer sa présentation pour convaincre son PDG. Savoir ce qui est en jeu et les avantages que cela représente pour la personne à qui vous vendez sont des éléments essentiels dans un argumentaire de vente. »

« Avant de faire votre pitch, identifiez quel profit votre interlocuteur tirera de la transaction. »

3. Identifiez les besoins du client et adaptez la solution à leurs besoins

Pour raconter la bonne histoire, il faut connaitre son public. Les acheteurs veulent que les commerciaux prennent le temps de bien comprendre leur entreprise, mais ils sont souvent déçus. La majorité des acheteurs pensent que les commerciaux ne comprennent pas les problèmes de leur entreprise (ou qu’ils n’ont pas les moyens de les résoudre). Votre argumentaire de vente initial doit témoigner de votre intérêt pour leur entreprise, le secteur dans lequel elle exerce et les problèmes précis qu’elle recontre. La plupart des types d'argumentaires de vente exigent un certain temps de recherche en amont. Même 15 minutes de recherche sur Google Actualités et LinkedIn peuvent suffire à instaurer la confiance de votre prospect. Les argumentaires éclair sont un peu particuliers dans la mesure où vous ne savez pas à l’avance qui vous aurez en face de vous. Dans ce cas de figure, il faut surtout se rappeler la règle d'or : faire du client le héros de votre histoire. Ne présentez pas votre entreprise de la manière suivante : « ACME Inc., le premier fournisseur de grands géocoucous ». Préférez plutôt : « ACME Inc. donne aux coyotes entreprenants les outils dont ils ont besoin pour résoudre leur problème de grand géocoucou. » Posez ensuite des questions puis écoutez activement les réponses de votre interlocuteur pour orienter la conversation vers les besoins précis du prospect. « Un bon argumentaire de vente doit mettre en évidence pourquoi l’action que vous voulez que le client ou le prospect entreprenne est importante pour lui et pour son entreprise », souligne Gupta. « Vous cherchez à obtenir quelque chose de vos prospects, mais il faut également se demander quel intérêt ces derniers auraient à travailler avec vous ou avec votre entreprise ? Vous devez mettre en avant les éléments incitatifs de leur point de vue. »

« Un bon argumentaire de vente doit mettre en évidence pourquoi l’action que vous voulez que le client ou le prospect entreprenne est importante pour lui et pour son entreprise. »

4. Commencez vos e-mails par un objet qui interpelle

Vous envoyez votre argumentaire par e-mail ? Sachez que votre objet est la première chose que vos destinaires liront : c’est votre entrée en matière. Il doit donc donner un aperçu complet de votre argumentaire de vente. Pour capter l’attention, l’objet d’un e-mail doit s’adresser aux prospects de manière personnalisée et expliquer clairement en quoi il mérite leur attention. Nous avons analysé les e-mails de vente de 15 entreprises SaaS afin d’identifier les types d’objet les plus performants. Deux éléments étaient présents dans chacun d'eux :

  • L’aspect personnalisé, à travers l’utilisation du nom de l’interlocuteur et du pronom « vous ». Les objets d’e-mail trop génériques ont tendance à être ignorés et finir dans la corbeille.
  • La pertinence de l'offre : attirer le prospect en lui proposant quelque chose qui lui importe. Posez une question qui illustre votre connaissance du secteur. Ajoutez une statistique accrocheuse. Menez vos recherches et ciblez un problème qui concerne directement votre destinataire. Partagez des informations utiles ou surprenantes.

Rédiger des objets d’e-mail pertinents demande de la pratique. Faites régulièrement des tests A/B sur vos e-mails pour identifier ce qui fonctionne ou ce qui ne fonctionne pas.

Pour découvrir d’autres manières d’écrire l’objet de vente idéal, consultez ces cinq exemples d’e-mails de vente qui ont fait leurs preuves.

5. Soyez concis

Les acheteurs ne se soucient pas de votre produit. Ce qui les préoccupe ce sont leurs problèmes. Si vous passez tout votre temps à parler de votre produit, l’acheteur aura du mal à croire que vous vous souciez réellement de ses problèmes. Vos argumentaires de vente doivent être brefs pour favoriser l’écoute et la participation. Rédiger un argumentaire concis vous oblige également à affiner et à cristalliser votre proposition de valeur. Vous aurez moins tendance à vous éparpiller.

6. Faites preuve de créativité

Hormis l’e-mail ou l’appel spontané, il existe des manières originales de faire votre argumentaire de vente ou de l’améliorer. « Si les e-mails n’ont pas fonctionné, essayez les cadeaux », suggère Caren Gupta. « Les cadeaux mettent en lumière la personnalité de votre marque. Les prospects ont souvent envie d’accepter un rendez-vous car ils se souviennent de vous et associent ce souvenir positif à votre marque. Même si votre première prise de contact ne tombe pas au bon moment, ces sentiments agréables seront ancrés dans leur mémoire lors de futurs échanges. » Voici quelques idées de cadeaux recommandées par Caren Gupta :

  • Une décoration d’entreprise
  • Des bouteilles d’eau
  • Une technologie à la mode, comme des enceintes
  • Des coffrets de goodies

« Si les e-mails n’ont pas fonctionné, essayez les cadeaux. Les cadeaux mettent en lumière la personnalité de votre marque. »

La longueur idéale d’un argumentaire de vente dépend du format. Voici quelques lignes directrices pour vous donner un ordre d’idée :

  1. Limitez vos argumentaires éclairs à 30 secondes. Entraînez-vous et chronométrez votre présentation pour qu’elle ne dépasse pas le temps limite. N’oubliez pas : votre objectif est d’amener le prospect à vous demander plus d’informations, pas de lui vendre votre produit en 30 secondes.
  2. Rédigez des e-mails d’environ 300 mots. Une étude sur les e-mails de prospection spontanés montre que les e-mails de 1 400 à 1 500 caractères (environ 300 mots) enregistrent un taux de réponse bien plus élevé que les e-mails de 100 mots ou moins.
  3. Faites en sorte que vos appels spontanés ne dépassent pas 8 minutes. Chorus, une plateforme d’intelligence de conversation, a découvert que la durée moyenne d’un appel qui aboutit à l’étape suivante est de 7,5 minutes.
  4. Visez une durée de 18 minutes pour votre présentation commerciale. Préparez votre présentation commerciale comme s’il s'agissait d’un TED Talk. Pendant un TED Talk, les conférenciers ne doivent pas intervenir pendant plus de 18 minutes, pour une raison simple qui est fondée sur des données : après 18 minutes, les auditeurs sont confrontés à un surplus d’informations et cessent d’écouter. L’attention diminue, le public n’est plus réceptif, il est donc beaucoup plus difficile d’obtenir son accord.

Ces restrictions vous paraissent trop contraignantes ? Le problème ne vient pas de vos compétences commerciales, mais de votre compréhension de la valeur du produit. Lorsque vous aurez pleinement confiance dans les avantages que vous proposez, écourter la durée de votre argumentaire vous paraîtra un jeu d'enfant. Commencez par affiner votre énoncé de départ.

Modèles d’argumentaires de vente

Vous avez trouvé l’inspiration ? Il ne vous reste plus qu’à mettre cette énergie en pratique. Voici des modèles d’e-mails élaborés par les experts commerciaux de Zendesk pour vous aider à vous lancer.

7 modèles d’e-mails spontanés qui font monter en flèche le taux de réponse

La première réponse à un e-mail est souvent la plus difficile à obtenir, surtout lorsqu’il s’agit d'une prise de contact spontanée. Ces modèles d’e-mails vous aideront à adapter votre présentation spontanée à la situation.

12 modèles d’e-mails pour chaque étape du pipeline de vente

ll est tentant de se dire que l’argumentaire de vente n’est qu’un aspect du cycle de vie de la transaction. Or, en réalité, votre argumentaire ne se termine qu’une fois la transaction conclue. Ces modèles d’e-mails commerciaux vous aident à élaborer et à affiner votre argumentaire de vente à chaque étape de la transaction, de la première prise de contact à la conclusion de la vente.

10 modèles d’e-mails de suivi pour booster vos ventes

Vous avez réussi haut la main votre argumentaire spontané, votre appel téléphonique et votre présentation commerciale ? Bravo ! Mais votre succès n’est réel que si ces démarches aboutissent à une vente. Il serait dommage de placer tous ces efforts dans votre argumentaire pour vous contenter par la suite d’envoyer un e-mail de suivi générique et insipide. Intégrez du contenu personnalisé (comme des vidéos de vente) et exploitez vos relations personnelles pour apporter une vraie valeur ajoutée. Ces modèles vous aideront à créer des e-mails de suivi qui contribuent à entretenir le dialogue.

Le guide complet des e-mails commerciaux (basé sur ce qui fonctionne vraiment)

Inspirez-vous de ces exemples d’argumentaires de vente pour élaborer le vôtre

L’objectif d'un argumentaire de vente est de présenter votre produit ou service d’une manière qui donne envie au public d’en savoir plus. Intégrez les approches décrites dans ces exemples au sein de vos propres argumentaires. Vous aurez ainsi à disposition un message convaincant en toute occasion. Vous aimeriez pouvoir consacrer plus de temps à faire des recherches sur vos prospects et élaborer le pitch parfait ? Découvrez comment la Sales Suite de Zendesk peut vous aider à réduire votre charge de travail et à vous concentrer sur les tâches importantes.

Simplifiez vos outils de vente

Découvrez comment tirer parti de votre logiciel de vente afin que votre équipe puisse se concentrer sur ce qui compte :  forger des relations et conclure des transactions. 

Simplifiez vos outils de vente

Découvrez comment tirer parti de votre logiciel de vente afin que votre équipe puisse se concentrer sur ce qui compte :  forger des relations et conclure des transactions. 

Téléchargez gratuitement le guide